How I survived the Super Bowl with phenylketonuria

Let's say it from the start, I'm not a fan of the Super Bowl. In fact, I don't even like football! I find it difficult to understand the interest of two teams running from one side to the other of a long course to hurling and hurting themselves every minute. But that's a personal opinion. … Lire la suite How I survived the Super Bowl with phenylketonuria

Comment j’ai survécu au Super Bowl avec la phénylcétonurie

Disons-le dès le départ, je ne suis pas fan du Super Bowl. En fait, je n'aime même pas le football! J'ai de la difficulté à comprendre l'intérêt de deux équipes qui courent d'un côté de l'autre d'un long terrain en se plaquant et se blessant à toutes les minutes. Mais ça, c'est une opinion personnelle. … Lire la suite Comment j’ai survécu au Super Bowl avec la phénylcétonurie

5 reasons to participate in « Recettes faibles en protéines » workshops

Having Phenylketonuria also means facing a daily challenge - demonstrating culinary originality and continually reinventing one's diet. Indeed, I happen to fall into a certain routine where my meals begin to resemble one day to the other, which can become wearisome. However, there are resources to put a little life in our lunch boxes. I … Lire la suite 5 reasons to participate in « Recettes faibles en protéines » workshops

La phénylcétonurie et la fête du chocolat

Demain, c'est Pâques! Comment avez-vous prévu célébrer cette journée spéciale? En famille? Avec des amis? Pâques, c'est aussi l'occasion d'échanger plein de choses avec ceux qu'on aime, dont... du chocolat! Vous me voyez sûrement venir. Que peuvent faire ceux qui ont la phénylcétonurie lorsqu'ils reçoivent du chocolat à Pâques? Honnêtement, je n'ai pas vraiment trouvé … Lire la suite La phénylcétonurie et la fête du chocolat

C’est le temps d’en profiter

Ça n'arrive qu'une fois par année. Le temps des fêtes, Noël, le jour de l'an, les réunions en famille. Tous ces événements ont une chose en commun - ils augmentent considérablement la grosseur de vos repas. Mais ce n'est pas toujours facile lorsqu'on a la Phénylcétonurie. La dinde, la bûche de Noël, les sandwichs et … Lire la suite C’est le temps d’en profiter

Pour en finir avec la « fragilité » des végétariens

J'entends des rumeurs depuis quelques temps déjà que j'aimerais taire une bonne fois pour toute. Il semblerait que certains stéréotypes par rapport aux végétariens aient la vie dure. Des préjugés tels que "les végétariens sont faibles" ou même "les végétariens sont fragiles". "Ils ne mangent pas de protéines, ils ne sont donc pas en forme." … Lire la suite Pour en finir avec la « fragilité » des végétariens