La faim justifie les moyens

Quand on est un professionnel, on doit généralement travailler une bonne partie de l’avant-midi. Dépendant du niveau de stress généré par votre emploi ou du nombre de tâches à effectuer, il peut arriver qu’on oubli de prendre une collation. C’est précisément mon cas.

Dès mon départ de la maison, la danse commence. Les courriels, les documents électroniques, les projets, tout s’empile rapidement sans me laisser le temps de penser à manger. Il est donc normal de mourir de faim vers 10 – 11h. Et c’est quand la famine montre le bout de son nez qu’il est dangereux de se mettre à manger n’importe quoi, ce qui est contre-indiqué quand on a la phénylcétonurie.

J’ai donc dû développer un petit déjeuner simple, rapide, mais efficace pour m’assurer que je n’aurais pas faim avant l’heure du dîner. L’arme secrète est définitivement votre formule. Elle doit soit contenir beaucoup de liquide (tel que le Phenylade en poudre auquel on ajoute de l’eau) ou une bonne quantité de protéines (au minimum le lait au chocolat Glytactin de Cambrooke – 15 grammes). L’idée est de boire votre formule avec une tranche de pain préparée selon votre recette préférée (et pourquoi pas un fruit). Combinés, ces aliments feront une excellente base pour combler votre faim plusieurs heures. Pour ma part, un petit café vers 10h achève de calmer mon estomac. 🙂

café

Bien entendu, si vous êtes parti trop rapidement, il ne sera jamais trop tard pour boire votre formule; ça m’arrive sans arrêt. 😛

Quel est votre truc pour calmer votre faim au travail?

~T

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s